Aérographes pour une utilisation en cuisine et en pâtisserie

  • Patisserie
  • 5 min read
aérographe patisserie

Vous vous demandez certainement comment les plus grands professionnels arrivent à préparer des gâteaux avec des dégradés et tons de couleurs parfaitement réussis ?

Ils utilisent en réalité un aérographe. Ce dernier peut également être utilisé pour peindre des pièces en sucre ou en chocolat, par exemple.

Vous voulez vous aussi vous lancer, mais vous posez certaines questions comme : Comment bien utiliser un aérographe de pâtissier ? Ou quels sont les critères à prendre en considération pour bien le choisir ? Alors, nous vous invitons à en savoir plus à travers cette rubrique.

Aérographe de pâtissier : qu’est-ce que c’est ?

L’aérographe est un pistolet souvent utilisé en pâtisserie et en cuisine pour apporter de la couleur à un gâteau ou une pièce en sucre ou en chocolat. Les pâtissiers l’utilisent pour réaliser de magnifiques dégradés et ombres sur leurs œuvres.

L’aérographe permet de mettre en avant des détails avec une grande finesse. Ce type d’équipement peut être utilisé avec des peintures alimentaires liquides de façon à ce que le résultat soit entièrement comestible.

Le fonctionnement d’un aérographe de pâtisserie se fait avec l’aide d’un compresseur. Ce dernier est parfois fourni avec l’aérographe, mais il peut également être vendu séparément lorsqu’il s’agit d’un modèle destiné aux professionnels.

Le compresseur apporte la pression nécessaire pour pulvériser le colorant. Vous avez ensuite une gâchette qui vous permettra de contrôler le débit de sortie. C’est en jouant avec la gâchette que vous apprendrez à réaliser de superbes dégradés et ombres de couleurs sur vos gâteaux.

Comment choisir un aérographe pour pâtisserie ?

Le choix d’un aérographe de pâtisserie ne se prend pas à la légère. Il y a en effet plusieurs critères à prendre en considération.

Si vous avez l’intention de l’utiliser une fois de temps en temps, vous pouvez opter pour un aérographe d’entrée de gamme ou de gamme moyenne. En revanche, si cet appareil est destiné à un usage intensif, mieux vaut choisir un modèle fiable et de qualité.

L’action de l’aérographe

C’est l’un des critères les plus importants. Il existe deux types d’action : l’action simple et le système double action.

  • L’aérographe action simple : un aérographe simple action se compose d’un simple bouton poussoir pour propulser la peinture d’une manière constante. Ce type d’aérographe se destine principalement aux débutants, mais aussi pour peindre des grandes surfaces.
  • L’aérographe double action : les professionnels utilisent généralement un aérographe double action. Ce dernier permet de réaliser de beaux dégradés et ombres. Et pour cause, il dispose d’un bouton double action qui permet de gérer le débit de sortie de la peinture.

L’alimentation en peinture

Il existe deux types d’alimentation en peinture : l’alimentation par gravité, mais aussi l’alimentation par aspiration.

  • L’alimentation par gravité : ce type d’aérographe intègre un petit réservoir de peinture. La taille de ce dernier varie d’un modèle à l’autre. La peinture se dirige tout simplement dans la buse sous l’effet de la gravité. Ce type d’alimentation s’adapte aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers. Ils sont assez ergonomiques et faciles à nettoyer.
  • L’alimentation par aspiration : les aérographes de ce type ont leur réservoir de peinture situé sur le côté ou le dessous de l’appareil. Ils sont un peu moins ergonomiques, mais peuvent contenir une plus grande quantité de peinture. Le fonctionnement se fait par aspiration pour que la peinture soit transmise dans la buse. L’avantage de l’alimentation par aspiration, c’est qu’il est possible de peindre d’une façon verticale, vous pouvez donc peindre au plafond.

Le compresseur

Pour utiliser votre aérographe, vous allez forcément avoir besoin d’un compresseur. Si vous êtes débutants, nous vous recommandons d’opter pour un kit complet, c’est-à-dire aérographe + compresseur.

Si toutefois vous souhaitez vous les procurer séparément, c’est possible, mais veillez à bien choisir votre compresseur. Pour y parvenir, vous devez prendre en considération le débit d’air ainsi que la pression maximale.

Les accessoires

Si vous optez pour un kit, il se peut qu’il soit livré avec plusieurs accessoires. En plus de recevoir un aérographe et éventuellement un compresseur, le kit peut également être fourni avec des colorants alimentaires, des pochoirs, etc.

Si vous débutez dans ce domaine, cela vous permettra d’avoir tous les éléments nécessaires pour bien vous lancer. En revanche, si vous êtes déjà bien équipé, ces accessoires supplémentaires pourraient vous être inutiles.

Comment utiliser un en pâtisserie ?

La première chose à faire, c’aérographe est d’utiliser du colorant alimentaire. Veillez à ce que ce dernier soit comestible puis ajoutez quelques gouttes dans le réservoir de votre aérographe.

Si toutefois, vous souhaitez obtenir un rendu mitigé de plusieurs couleurs, n’hésitez pas à mélanger vos colorants alimentaires. Pour être certains que la couleur est la bonne, nous vous recommandons de tester sur une feuille de papier blanc avant de colorer votre gâteau.

Une fois que vous êtes prêt à commencer, veillez à faire attention à la distance, l’angle ainsi que l’intensité de pulvérisation. Plus d’explications ci-dessous.

Distance : plus vous tenez le pistolet près de l’objet que vous pulvérisez, plus la zone de pulvérisation est petite. C’est ainsi que vous pourrez dessiner des lignes bien détaillées. Plus vous éloignez la buse de la pièce ou du gâteau, plus l’étalement est large.

Vous perdez en précision, mais cela permet d’obtenir des lignes douces avec plus de dégradé. Veillez simplement à ne pas tenir l’aérographe trop près, car la pression de l’air pourrait endommager votre gâteau, ou trop loin, car la peinture serait pulvérisée partout autour. Gardez une distance d’environ 15 – 20 cm entre l’appareil et votre gâteau ou vos biscuits.

Angle : pour colorer votre gâteau comme il se doit, vous devez prendre en compte l’angle de la buse de votre aérographe. Cet angle doit être d’environ 45 degrés.

Intensité de pulvérisation : plus vous appuyez sur la gâchette, plus la pulvérisation sera intense. Nous vous recommandons de ne pas appuyer à fond, mais à mi-chemin pour une pulvérisation agréable et régulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *