Que faire de ses déchets en cuisine ?

épluchures légumes

Épluchures, noyaux, feuilles, coquilles et pelures, cuisiner génère immanquablement des déchets qui finissent souvent au fond de la poubelle. Pourtant, ces résidus organiques, loin d’être indésirables, peuvent se révéler très utiles, voire même savoureux !

À l’heure du zéro-déchet où se posent les questions de la surconsommation et des inégalités alimentaires, voici quelques recettes et astuces de grand-mère pour moins gaspiller, tout en vous facilitant la vie.

Les épluchures de légumes

On a souvent tendance à l’oublier : les feuilles et les épluchures de légumes restent comestibles et, si vous mangez bio, vous vous priveriez de nombreux nutriments en continuant à jeter vos pelures. Il existe en effet tout un tas de moyens de leur donner une seconde vie dans vos assiettes.

Chips d’épluchures de légumes

Carotte, navet, pomme de terre, courgette, topinambour ou encore panais, la peau de la plupart des légumes du quotidien est comestible.

Et pour les réutiliser de manière gourmande, la solution idéale est d’en faire des chips ! La condition préalable étant bien sûr d’avoir bien nettoyé vos légumes avant de les peler afin d’en retirer toute la terre.

Ensuite, il vous suffit ensuite de laisser sécher les épluchures avant de les faire frire. Si vous ne possédez pas de friteuse, vous pouvez également les répartir sur un papier cuisson après les avoir badigeonnés d’huile d’olive sur les deux faces, puis les enfourner 15 minutes à 200°C.

Salez et voilà un accompagnement qui devrait ravir les petits comme les grands.

Faire du bouillon

Si vous préférez des recettes plus saines, la plupart des parties non consommées de vos légumes peuvent être incorporées dans une soupe ou servir à la réalisation d’un bouillon sain et savoureux.

Pelures d’oignon et d’ail, pieds de champignons ou de brocoli, vert de poireau, tous ces déchets verts feront un délicieux bouillon au goût relevé et on pensera à ne pas oublier les fanes de radis ou de carotte ainsi que les feuilles de chou-fleur, souvent vues à tort comme non-comestibles.

Pour un bouillon savoureux avec 500g d’épluchures, il vous faudra :

  • 2L d’eau
  • 2 gousses d’ail
  • huile d’olive
  • sel, poivre
  • les herbes aromatiques de votre choix
  • épices

Pour se faire :

  1. Dans une grande casserole à feu doux, commencez par faire revenir les gousses d’ail pressées dans un fond d’huile d’olive.
  2. Ajoutez ensuite vos épluchures de légumes et faites-les revenir à feu moyen pendant 5 minutes en remuant régulièrement.
  3. Assaisonnez à votre convenance, salez et poivrez, puis ajoutez des épices selon vos goûts.
  4. Couvrez d’eau et laissez mijoter à feu moyen pendant 1h30 ou jusqu’à ce que le bouillon ait réduit de moitié. Si vous le préférez plus concentré, n’hésitez pas à le laisser réduire plus longtemps.
  5. Filtrez, c’est prêt !

Dans un bocal hermétique, le bouillon se conservera quelques jours au frigo, mais vous pouvez également le congeler. Bon appétit !

Des teintures avec des épluchures ?

Si les possibilités de recettes sont infinies, sachez également que les pelures de certaines plantes peuvent servir à faire des teintures naturelles.

C’est par exemple le cas des pelures d’oignon jaune ou rouge qui peuvent colorer vos tissus d’une jolie teinte rosée ou orangée, ou des feuilles de chou rouge produisant quant à elles une délicate couleur violette.

Les pelures et restes de fruits

On a parlé des pelures de légumes, mais qu’en est-il des restes de fruits ? Peaux d’oranges, trognons de pomme délaissés, noyaux de cerises crachés au loin, etc., ici encore, il existe de nombreuses solutions.

Faire des confits

Les peaux d’agrumes, par exemple, sont souvent jetées alors qu’elles peuvent être utilisées de multiples façons, à commencer par les célèbres écorces d’orange confites, dérivables en écorces confites de citron ou de mandarine.

Pour des écorces d’orange confites réussies, il vous faudra :

  • 3 oranges issues de l’agriculture biologique
  • 300 g de sucre en poudre
  • 400 ml d’eau

Protocole :

  1. Commencez par laver soigneusement vos oranges, puis coupez-les en quatre afin d’en récupérer l’écorce.
  2. Coupez cette dernière en lamelles avant de les plonger dans une casserole d’eau froide que vous porterez à ébullition avant de couper le feu et de les égoutter.
  3. Recommencez l’opération trois ou quatre fois afin de retirer l’amertume présente dans l’écorce.
  4. Dans une casserole, ajoutez l’eau et le sucre avant de porter le mélange à ébullition.
  5. Plongez les lamelles d’écorce dans le sirop ainsi obtenu puis laissez mijoter 15 minutes avant de les égoutter.
  6. Laissez sécher 24h à l’air libre avant de déguster. Bon appétit !

Des produits nettoyants naturels

Mais les propriétés gustatives de l’orange sont loin d’être sa seule qualité et nos grand-mères le savaient bien puisqu’elles l’utilisaient pour la confection d’un produit nettoyant à la douce odeur d’agrume.

Pour un produit nettoyant 100% naturel, il vous faudra :

  • des écorces d’orange
  • vinaigre blanc
  • eau

Protocole :

  1. Remplissez un gros bocal de vinaigre blanc et ajoutez-y les écorces d’orange.
  2. Laissez reposer pendant deux semaines avant de filtrer le mélange et de le diluer à ½ part d’eau et ½ part de vinaigre à l’orange.
  3. C’est prêt : vous disposez maintenant d’un produit ménager efficace et adapté à toutes les surfaces qui laissera derrière lui une bonne odeur d’orange, le tout pour seulement quelques centimes.

Mais qu’en est-il des autres fruits ?

Si les peaux du melon ou de la pastèque font de délicieuses confitures, intéressons-nous aux peaux de bananes : intégrées à un cake, elles raviront les petits comme les grands, mais si celles que vous avez ne sont pas biologiques, pas de panique, elles peuvent toujours vous servir d’engrais !

En effet, riches en potassium, elles boostent la croissance et la floraison des végétaux, de quoi ravir vos plantes en manque de vitamines !

Pour un engrais de peaux de banane ou “eau de banane” il vous faudra :

  • peaux de banane
  • eau

Remplissez un gros récipient d’eau et ajoutez-y vos peaux de banane. Laissez macérer pendant 48h, retirez les peaux et utilisez l’eau pour arroser vos plantes carencées, vous devriez rapidement voir la différence.