Aller au contenu

Deux recettes de poke bowl à faire à la maison

recette de poke bowl maison

Le Poke bowl est une recette d’origine hawaïenne, mais qui a conquis le monde entier. Elle est surtout réputée pour son équilibre diététique et ses apports nutritifs. Aujourd’hui, c’est tout simplement le second plat le plus mangé à l’heure du déjeuner dans le monde d’après certaines études.

En plus, il est facile à préparer. Nous allons justement vous proposer deux recettes faciles à réaliser.

Un poke bowl : qu’est-ce que c’est ?

Le plat traditionnel hawaïen à l’origine du poke bowl se nomme en réalité « poke ». Et le « poke bowl » n’est rien d’autre que du poke dans un bol. Néanmoins, ce n’est pas juste une question de récipient, même si le principe est resté le même.

En effet, le passage en bol du plat a apporté de légères modifications à celui-ci, à sa façon de cuisiner et surtout à son aspect visuel.

Le poke est un plat à base de sashimi, ou poisson cru de qualité supérieure. Il n’y a pas une recette, mais une large variété de recettes de poke bowl.

Le principe de base du plat est très simple : au poisson cru s’ajoutent du riz (facultatif), des légumes, de l’herbe, mais aussi des fruits. Vous avez ensuite une grande liberté quant aux choix des ingrédients et des condiments que vous allez utiliser.

Notons cependant que la plupart des recettes les plus connues en occident de nos jours ont reçu une influence japonaise, en adoptant par exemple des sauces comme du mirin, du shichimi togarashi ou du shoyu. Nous allons justement en utiliser dans les recettes que nous allons vous proposer.

Poke bowl au thon assaisonné au ponzu

Le poke bowl est un plat composé de plusieurs éléments. Pour vous faciliter la tâche, nous allons justement prendre ces éléments un à un.

Le thon et la sauce ponzu

Pour commencer, vous allez mélanger dans un bol ou un saladier :

  • deux à trois gousses d’ail hachées très finement,
  • deux cuillères à soupe ou 30 grammes de flocons de piments,
  • une cuillère à soupe et demie ou 23 grammes de sauce aux huîtres,
  • deux cuillères à soupe ou 30 millilitres de shoyu,
  • une cuillère à soupe ou 14 millilitres de jus de yuzu ou de jus de citron,
  • une cuillère à café et demie ou sept grammes d’huile de sésame grillé,
  • une cuillère à soupe ou 18 grammes de mirin.

Puis, vous allez bien mélanger en donnant un bon coup de fouet. Voilà, votre sauce ponzu est prête.

La prochaine étape est de préparer vos petits cubes de chair de poissons. Vous avez notamment besoin de 500 grammes de chair de thon. Vous allez commencer par découper la chair par la longueur soigneusement, afin de ne pas la déchirer.

Vous allez ensuite réaliser vos petits cubes en essayant de garder la même proportion à environ 0,5 pouce, c’est-à-dire environ 1,3 cm.

Versez ensuite vos cubes de thons dans la sauce. Tournez le mélange sur lui-même jusqu’à ce que vos cubes soient complètement recouverts. Couvrez ensuite le tout d’un film alimentaire et laissez reposer au réfrigérateur au moins une heure, ou toute la nuit.

Le riz

Pour le riz, nous vous conseillons d’utiliser du riz blanc japonais, la variété la plus indiquée pour faire des sushis, même si tous types de riz peuvent faire l’affaire. Ensuite, il n’y a rien de magique, il suffit de laver le riz et de le faire cuire au rice cooker.

C’est d’ailleurs la machine qui devrait vous dicter la quantité de riz et d’eau nécessaire, selon le nombre de plats que vous souhaitez préparer.

Les échalotes frites

Il vous faudra 4 à 6 échalotes selon leur taille.

  • Coupez leurs sommets, puis pelez-les.
  • Coupez-les aussi uniformément que possible en tranches d’environ un demi-centimètre. Placez-les dans une petite casserole et ajoutez suffisamment d’huile végétale afin de les submerger complètement.
  • Placez ensuite votre casserole sur un feu doux et laissez chauffer vos échalotes tout en les remuant constamment avec une spatule. Elles vont commencer à cuire lentement, puis à frire.
  • Lorsque les échalotes seront bien cuites, sortez-les de la casserole et égouttez-les grâce à une serviette en papier.
  • Assaisonnez-les ensuite généreusement de sel tant qu’elles sont encore chaudes. Il est important de les retirer de la casserole au bon moment, car elles peuvent continuer à brunir et avoir mauvais goût.

Les derniers ingrédients

Pour compléter les différents éléments ci-dessus, vous aurez besoin de :

  • un demi-concombre anglais que vous allez couper en tranches assez fines,
  • un avocat que vous allez aussi couper en tranches,
  • un mélange à 50/50 de feuilles de basilic thaï déchirées et de feuilles de coriandre fraîche.

Le dressage du plat

Donc, vous aurez d’abord besoin d’un bol profond dans lequel :

  • Vous allez ajouter le riz que vous allez aplatir afin d’obtenir un meilleur résultat visuel. Puis, placez vos avocats en tranches les unes sur les autres et ajoutez un peu de sel dessus.
  • Ajoutez ensuite une cuillerée de votre thon mariné avec une partie de sa marinade, vos concombres en tranches et une belle poignée de votre mélange d’herbes.

Voilà, votre plat est prêt. Vous n’avez plus qu’à goûter. Vous avez d’ailleurs différentes façons de le faire. Vous pouvez, tour à tour, prendre un peu des différents ingrédients ou prendre une bonne portion grâce à votre cuillère en vous arrangeant pour avoir un peu de tout.

Poke bowl saumon assaisonné au miso blanc

Comme précédemment, nous allons parcourir un à un les différents éléments qui composent le plat.

Le saumon et la sauce

Toujours dans un bol ou un saladier, vous allez ajouter :

  • deux cuillères à soupe, soit 29 grammes de mayonnaise,
  • deux cuillères à soupe, soit 38 grammes de miso blanc,
  • une cuillère à soupe ou 14 grammes de sauce siracha,
  • deux cuillères à café, soit 7 grammes environ de sauce soja.

Donnez ensuite un bon coup de fouet jusqu’à ce que le mélange soit complètement lisse.

  • Puis, prenez 500 grammes de filet de saumon de qualité. Ccomme précédemment, formez des petits cubes de 0,5 pouce en prenant soin de rester bien uniforme.
  • Ajoutez ensuite le saumon à la marinade et faites en sorte de les enrober complètement. À ce stade, vous avez la liberté d’ajouter quelques condiments si vous le souhaitez.
  • Couvrez ensuite votre mélange d’un film alimentaire et laissez-le mariner au réfrigérateur au moins une heure, ou toute la nuit.

Les suprêmes d’orange

Ce qu’on appelle suprême d’orange pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est le cœur du fruit, sans zeste, sans ziste et sans la membrane transparente qui délimite chaque segment du fruit. Pour l’obtenir, prenez une orange bien juteuse.

  • Coupez une grande partie de sa tête, de manière à éviter le ziste. Procédez ensuite comme si vous l’épluchiez, mais un peu plus profondément. Ce qui signifie tourner légèrement le couteau pour qu’il longe l’orange.
  • Une fois terminé, vous avez dans la main une boule complètement pelée, mais avec des sortes de veines membranaires qui courent le long de la boule l’orange.
  • Avec votre couteau, découpez alors des petits croissants entre ces veines afin de récolter les suprêmes d’oranges.

Les carottes en juliennes

Joseph Joseph - Multipeel - Eplucheur Julienne
377 Avis
Joseph Joseph - Multipeel - Eplucheur Julienne
  • L'outil a une lame en acier inoxydable de haute qualité
  • De multiples fonctions ajoutées et ergonomiques
  • Poignées faciles à saisir
  • Idéal pour éplucher vos pommes de terre
  • Compatible lave-vaisselle
  • Préparez vos carottes en juliennes et placez-les dans un petit récipient couvert.
  • Mélangez de l’eau et du vinaigre à proportion égale, puis ajoutez du sel et du sucre, selon votre préférence de goût.
  • Portez le mélange à ébullition, puis versez-en dans le pot où sont placées les carottes jusqu’à les couvrir entièrement. Mettez le couvercle et laissez mariner au moins une bonne heure.

Les derniers ingrédients

Pour compléter les différents éléments ci-dessus, vous aurez également besoin de :

  • fèves de soja edamame,
  • quelques tranches fines de chou vert,
  • oignon vert,
  • un peu de shichimi togarashi.

Le dressage du plat

Comme précédemment, vous avez besoin d’un bol :

  • Vous allez y verser votre riz. Nous n’avons plus parlé de cet élément dans cette deuxième recette, mais c’est exactement pareil que pour la précédente. Faites donc un tour dans la première recette si vous l’avez sautée.
  • Placez ensuite votre saumon et ajoutez le shichimi togarashi et l’oignon vert. En réalité, ces deux ingrédients sont facultatifs, mais ils apportent encore plus de goût à la préparation.
  • Vous allez ensuite ajouter les fèves de soja edamame, les choux, cinq à sept suprêmes et les carottes en julienne.
  • Et voilà, votre plat est prêt à être mangé !
Notez cette recette
[Total: 2 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Des idées de recettes dans votre boîte mail toutes les semaines ?

C’est la vie que vous pouvez choisir en souscrivant à notre infolettre ! Sinon, vous pouvez continuer de faire de pâtes au beurre, c’est bon aussi…

Recettes Saines

Aliments de saison

Contenu Original