Aller au contenu

Comment se lancer dans la livraison de repas à domicile ?

livraison de repas à domicile

Le secteur de la livraison de repas à domicile est encore très ouvert de nos jours. Le marché est en évolution constante, les clients sont à l’affût des nouvelles offres alors que celles-ci peinent à les satisfaire.

On peut donc dire que c’est moment idéal pour se lancer dans ce domaine, que vous soyez chef ou simple investisseur. Néanmoins, il ne faut pas foncer tête baissée parce que la clientèle est en général exigeante, dans ce domaine.

Les consommateurs ne choisissent pas ce qu’ils mangent au hasard. Ils ont toujours un œil rivé sur la qualité. Ainsi, si vous souhaitez vous lancer dans la livraison de repas à domicile, mais que vous ne savez pas par où commencer, nous pouvons vous donner quelques pistes à explorer.

La livraison de repas à domicile : un marché en plein essor

Boostée principalement par la crise sanitaire et les vagues de confinement, la livraison de repas à domicile est en plein essor depuis quelques années.

Rien qu’en 2020, la part de marché des commandes livrées est passée de 1 à 8% selon les chiffres officiels. En plus, le consommateur continue d’être attiré par le concept, surtout depuis que les plats livrés ne se limitent plus aux pizzas et aux fast-foods.

Les experts estiment ainsi que d’ici 2025, la part de marché de la restauration livrée à domicile atteindra facilement les 20 à 25%.

De plus, le concept a fortement évolué. Il est passé d’une simple livraison de repas à domicile à une véritable restauration en ligne. De vrais repas et des menus plus complets sont ainsi proposés par les différents acteurs, qui sont de plus en plus nombreux et de plus en plus efficaces.

De plus, l’utilisation avancée des différentes technologies liées à Internet a aussi participé à l’évolution du concept.

Quelques chiffres clés sur le secteur :

  • 25% des restaurants traditionnels des grandes villes françaises proposent désormais la livraison à domicile ;
  • 30% des Français n’ont pas recours à la restauration en ligne, faute d’offres satisfaisantes ;
  • 31% des livraisons concernent des déjeuners, si elles concernaient principalement les repas du soir avant 2020 ;
  • Les plateformes spécialisées comme Ubereats, Just Eat et Deliveroo détiennent plus de 70% de part de marché ;
  • Les différentes commissions prélevées sur ces plateformes spécialisées représentent parfois jusqu’à 30% du prix facturé au client, ce qui est énorme.

Se lancer dans la livraison de repas à domicile : quelques étapes clés

Bien définir son propre concept

La première étape est de bien définir le concept de base. Quelle est votre situation actuelle ? Êtes-vous un traiteur diplômé ou seulement un bon cuisinier qui veut proposer des plats simples, mais bon marché ?

En effet, dans le second cas, d’un point de vue pratique, vous n’avez même réellement pas besoin de diplôme. Ou avez-vous déjà un restaurant, mais vous n’avez encore jamais proposé à vos clients de livrer leurs repas chez eux ?

Dans le domaine de la livraison de repas à domicile, on peut parler de trois concepts différents :

  • Avoir un restaurant et proposer à la fois des repas à table, des repas à emporter et des repas livrés à domicile,
  • Proposer uniquement des repas à domicile en disposant d’une cuisine et d’une équipe de cuisinier qui n’est pas associé à un commerce de restauration quelconque,
  • Proposer uniquement de la livraison à domicile en signant des partenariats avec des restaurateurs locaux.

Bien définir son marché

La prochaine étape est de bien définir son marché. Il peut même être nécessaire de faire différentes études concernant les consommateurs potentiels, les concurrents, etc. Une bonne étude vous aidera à bien définir votre offre, vos plats, vos prix, votre mode de livraison, etc.

Vous pourrez décider d’un type de plat différent que ceux proposés par les concurrents par exemple ou trouver le moyen de proposer moins cher pour des plats équivalents.

Mettre en œuvre ses idées

Après les études et les tests éventuellement, il est temps de mettre sur papier votre plan d’action. Montez un business plan afin de ne pas voguer dans l’inconnu. C’est à travers ce type de document que vous allez aussi vous rendre compte de vos capacités de gestion.

Il doit contenir différents éléments comme les fonds nécessaires, les compétences nécessaires, les circuits d’approvisionnement, les moyens techniques à mettre en place, etc. Ne pensez pas vous lancer sans ce document pour vous guider et vous baser uniquement sur vos capacités d’improvisations.

Mettre en place son équipe de travail

Les moyens humains sont aussi un facteur déterminant dans la réussite d’un projet.  Même si vous êtes chef, vous aurez sûrement besoin d’aides, et même d’autres chefs si votre projet est d’envergure.

Vous aurez également besoin d’autres compétences dans d’autres domaines, comme le transport, l’approvisionnement ou la communication.

L’autre élément obligatoire dans la livraison de repas à domicile, c’est aussi l’hygiène alimentaire. Si vous n’avez pas les compétences nécessaires dans ce domaine, vous devez faire appel à un vrai spécialiste.

Se lancer dans la restauration en ligne : les formalités administratives

Pour se lancer dans la restauration en ligne, il est obligatoire de choisir un statut juridique, de s’immatriculer et de s’acquitter de vos obligations fiscales.

Quatre types de formes juridiques conviennent à un restaurateur en ligne pour un seul associé : auto-entrepreneur, EI, EURL ou SASU. En revanche, pour plusieurs associés, vous pouvez opter pour une SARL ou une SAS.

Autoentrepreneur

La forme la plus simple, mais aussi l’idéal pour débuter, est le statut d’auto-entrepreneur. En réalité, c’est une Entreprise Individuelle avec l’option fiscale microentreprise.

Ce statut procure plusieurs avantages comme la simplification de la comptabilité, la franchise de la TVA (plus besoin de faire des déclarations) ou le coût moins élevé pour la création.

En revanche, puisque c’est une EI par définition, la responsabilité des patrimoines du propriétaire est engagée. En outre, ce statut est aussi soumis à un plafond de chiffre d’affaires.

Entreprise Individuelle (EI)

Par opposition au statut d’auto-entrepreneur, on parle d’Entreprise Individuelle Simple. Par rapport au premier, le propriétaire d’une EI est tenu de tenir une comptabilité claire puisque ces revenus et ces charges seront pris en compte dans le calcul de ses bénéfices.

Il est aussi tenu de faire des déclarations de TVA. Notez qu’une Entreprise Individuelle n’est pas considérée comme une personne morale.

EURL ou SARL

L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) et la SARL (Société Anonyme à Responsabilité Limitée) proposent un cadre juridique plus sécurisé pour le ou les associés. Toutefois, les règles de fonctionnement sont plus rigides. De plus, la mise en place est difficile et surtout plus coûteuse. En outre, l’EURL ou la SARL est soumise au régime fiscal IR (Impôt sur le revenu).

SASU ou SAS

Encore récents et même peu connus, les statuts de SAS (Société par Actions Simplifiées) ou SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle) sont très souples et faciles à mettre en place. La responsabilité du ou des associés n’est engagée qu’à hauteur de leurs apports, alors qu’un apport minimum n’est même pas défini. La SASU ou la SAS est soumise au régime IS (Impôt synthétique).

Internet : l’élément indispensable

Il ne faut pas négliger cet élément si vous souhaitez réussir dans votre projet. Désormais, les commandes ne se font plus vraiment par téléphone, mais grâce à des outils plus modernes. Ainsi, vous devez avoir un site web et mettre en place ces outils sur votre site.

Vous devez également installer un moyen de paiement sécurisé. C’est un élément devenu également indispensable de nos jours. Pour vous faire connaître, vous devez aussi être bien présent sur les réseaux sociaux. Vous devez les choisir en fonction de l’étude de marché que vous avez menée au préalable lors de votre étude de marché.

L’autre solution est de vous affilier aux différentes plateformes spécialisées dans la restauration livrée à domicile. Ubereats, Just Eat et Deliveroo sont les leaders actuels en France, mais ce type de plateforme se multiplie. Les avantages de s’affilier à ces plateformes sont nombreux.

Ils sont par exemple connus et leurs réseaux de clientèle ne cessent de se développer. Ils font les efforts commerciaux nécessaires afin de s’en assurer. Les moyens techniques qu’ils mettent à votre disposition et à ceux des clients sont aussi nombreux, diversifiés et efficaces.

Toutefois, les commissions prélevées sur ces plateformes vous empêchent le plus souvent de proposer des offres compétitives auprès des consommateurs. C’est pourquoi, d’un certain point de vue, il faut se contenter de moyens de communication de proximité si votre marché cible est assez restreint.

Notez cette recette
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Des idées de recettes dans votre boîte mail toutes les semaines ?

C’est la vie que vous pouvez choisir en souscrivant à notre infolettre ! Sinon, vous pouvez continuer de faire de pâtes au beurre, c’est bon aussi…

Recettes Saines

Aliments de saison

Contenu Original