Recette de galette des Rois aux pommes

recette galette des rois pomme

Comme chaque année, peu après les fêtes de Noël et du jour de l’An, vient le jour de l’épiphanie. Et comme si nous ne nous étions pas assez baffrés durant ces 2 soirées et lendemains festifs, nous remettons le couvert ce jour avec la traditionnelle galette des Rois.

Mais l’on va quelque peu la modifier cette année, en lui ajoutant des pommes relevées d’un goût légèrement caramélisé. Et que les puristes ne crient pas à la trahison, puisque nous allons bien avant tout la garnir d’une frangipane inspirée par celle du roi de la pâtisserie, Cyril Lignac.

Les ingrédients pour préparer une galette des Rois aux pommes

Malgré les apparences, la recette de la galette des Rois n’est pas bien compliquée à réaliser. Et ce n’est pas cette variante aux pommes qui rendra la tâche plus difficile. Pour commencer, il faudra se fournir d’ingrédients nécessaires à sa préparation.

Pour la frangipane

D’après la recette de Cyril Lignac, il faut d’abord préparer une crème pâtissière, faite de

  • 2 œufs
  • 50 g de sucre
  • 30 g de farine
  • 25 cl de lait
  • et de 1 gousse de vanille que l’on mixera ensemble afin d’obtenir une pâte onctueuse et épaisse.

Puis il faudra préparer à part une crème d’amandes, faite de :

  • 3 jaunes d’œufs
  • 125 g de poudre d’amandes
  • 50 g de sucre en poudre
  • 125 g de beurre doux dit pommade.

Alors, une fois ces 2 crèmes préparées, il nous faudra les mélanger ensemble, en leur ajoutant un bouchon de rhum. Après avoir obtenu une frangipane des plus onctueuses, nous la laisserons reposer une demi-heure.

Pour la galette et son contenu

Il nous faudra être en possession de 2 disques de pâte feuilletée de 25 cm de diamètre, directement achetés en commerce ou préparés à l’avance par nos propres soins.

D’une sauce caramel au beurre demi-salé, faite de 60 g de sucre en poudre, de 40 g de beurre demi-salé, de 12 cl de crème fraîche, et que l’on aura fait monter à feux doux tout en remuant sans cesse pour qu’elle reste liquide.

Enfin, d’une pomme pas trop mûre, et d’un jaune d’œuf qui servira à la dorure finale.

La préparation de la galette des Rois aux pommes

  • Une fois notre crème frangipane et sauce caramel réalisée comme vu plus haut, il faudra faire préchauffer son four à 180° durant plusieurs minutes.
  • Dans le même temps, il nous faudra déposer un papier spécial cuisson sur une des plaques attenantes à notre four.
  • Sur ce papier, nous disposerons un des 2 disques de pâte feuilletée. Puis, nous étalerons sur ce disque la crème frangipane au moyen d’une spatule ou d’une Maryse à pâtisserie, tout en faisant bien attention à ne pas badigeonner de crème le contour du disque sur une largeur d’à peu près 3 cm.
  • Ce dernier point est important pour la suite, car la garniture pourrait venir à déborder de la galette lors de sa cuisson si elle était trop proche du bord.
  • Ensuite, nous pèlerons notre pomme, puis la trancherons en fines lamelles que nous déposerons délicatement sur notre frangipane. C’est alors que nous recouvrirons le tout de notre sauce caramel, en prenant bien soin qu’elle ne déborde pas non plus.

La finition de la galette des Rois aux pommes

Puisque c’est une galette en hommage aux fameux rois mages, il est de tradition d’y insérer une fève.

Peu importe ce que représente cette dernière, il faut juste qu’elle soit à notre goût et qu’elle ne puisse fondre durant la cuisson.

Un autre détail à son importance concernant la fève, c’est de ne pas la placer au centre de notre garniture, car elle serait sûre de tomber sur la lame du couteau lors de la coupe en tranches de la galette. Mieux vaut donc la placer sur un des bords.

Une fois la fève insérée, il faudra nous servir d’un pinceau trempé d’eau froide pour badigeonner le contour de la pâte feuilletée laissée vide de toute garniture.

Alors, nous pouvons rajouter le second disque de pâte feuilletée par-dessus la garniture, en chassant l’air présent dessous, puis en fixant ses bords avec ceux du 1er disque que nous venons d’humidifier.

À présent, ne reste plus qu’à badigeonner le dessus de cette seconde pâte du jaune d’œuf restant, afin qu’il puisse dorer et embellir la galette durant sa cuisson.

Dernière finition : avec l’aide d’un couteau plat et non tranchant, il sera ingénieux d’orner le dessus de la galette d’un motif kaléidoscopique des plus simples, cela afin de relever son allure esthétique.

Voilà, il sera alors grand temps d’enfourner la galette à mi-hauteur, toujours à 180°, et ce durant une bonne trentaine de minutes.

Puis, une fois sortie du four, laissons la galette refroidir un temps, pour la déguster tiède ou froide selon les goûts de chacun. Bon appétit en cette Sainte Épiphanie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *